Pourquoi cela n'a pas vraiment de sens de comparer le coronavirus 2019-nCoV et la grippe saisonnière

Réaliser le

Pourquoi cela n'a pas vraiment de sens de comparer le coronavirus 2019-nCoV et la grippe saisonnière . video : Pourquoi cela n'a pas vraiment de sens de comparer le coronavirus 2019-nCoV et la grippe saisonnière date 2020-09-29T17:53:36+00:00

Difficile d'y échapper. Depuis le début de l'épidémie à Wuhan (Chine), les inquiétudes relatives au coronavirus 2019-nCoV se sont propagées à vitesse grand V et les médias ont consacré une couverture XXL au moindre soubresaut de l'extension de l'épidémie. Mais n'en ferions-nous pas un peu trop ? En Chine, les autorités chinoises ont certes décompté, mardi 4 février, 425 morts. Un chiffre que franceinfo n'est pas en mesure de vérifier, mais qui est déjà supérieur à celui communiqué par Pékin lors de l'épidémie de Sras (349 en 2002-2003). Mais pour le moment, la situation est sous contrôle en France, avec simplement six cas confirmés.

>> Suivez la situation du coronavirus en Chine et dans le monde dans notre direct

Contacté par franceinfo, le virologue Laurent Andreoletti, du CHU de Reims, pointe donc aujourd'hui un paradoxe : "On n'a pas peur de la grippe et on a peur de ce virus qui n'a tué personne en France". Pour autant, d'autres chercheurs refusent de mettre ces deux maladies sur le même plan. "Ce serait comparer des choux et des carottes, réagit la virologue Astrid Vabret, de l'université de Caen. La grippe est quelque chose qu'on (...)

A lire aussi

Compteur online