Violences sexuelles dans le sport : \"C'est important que la parole se libère\

Réaliser le

Violences sexuelles dans le sport : \"C'est important que la parole se libère\ . video : Violences sexuelles dans le sport : \"C'est important que la parole se libère\ date 2020-07-03T12:48:55+00:00

"Il y a la honte tout simplement qui vous empêche de parler. C'est pour ça que c'est important que la parole se libère", explique mardi 4 février sur franceinfo Astrid Guyart, escrimeuse olympique, membre de la commission des athlètes de haut niveau au CNOSF, co-auteure d'une tribune sur franceinfo.fr, avec notamment Marie Martinod, Ophélie David et Nathalie Péchalat, contre les violences sexuelles dans le sport. "Déjà, si on pouvait permettre à ceux qui ont des choses à dire de s'exprimer en toute confidentialité dans l'anonymat auprès d'une cellule qui soit indépendante de nos fédérations. Certainement que ça aiderait", ajoute-t-elle. Astrid Guyart espère que "le sujet des violences sexuelles ne va plus être une omerta dans le monde du sport".

franceinfo : Quelle est votre réaction par rapport à ces violences dans le milieu du sport ?

Astrid Guyart : Il y a deux types de réactions. Il y a la première réaction qui est une sorte de révolte face à l'horreur qui est décrite. Le récit est effrayant. Ce qui est énoncé, c'est glaçant. Il y a une deuxième réaction qui est plus confuse, car on se dit : enfin, ça sort. Enfin, le sujet des violences sexuelles ne va plus être une omerta dans le monde du sport comme dans d'autres milieux. Du coup, (...)

A lire aussi

Compteur online